2019 - Migrants, étrangers et réfugiés, habitants de la maison commune

Mexico (Méxique), 28 juillet - 4 août 2019

Président: Francisco Xavier Sánchez Hernández

Thème

La grande inégalité économique que nous vivons dans le monde, conjuguée à des problèmes politiques, économiques et religieux, ont poussé des millions de personnes à quitter leurs lieux d'origine pour se rendre dans d'autres pays à la recherche d'un avenir meilleur, ou au moins de préserver leur avenir. Ainsi, de nos jours, nous sommes confrontés au flux énorme d’émigrants, pour la plupart illégaux, qui, par différents moyens, cherchent un nouveau lieu de résidence.
D'autre part, l'Europe, les États-Unis et les pays les plus prospères du monde reçoivent ces exodes massifs de population, pas toujours de manière agréable. Etre un clandestin n'est pas facile et il faut vivre beaucoup d'injustices pour continuer à vivre ou plutôt à survivre: emplois noirs et mal rémunérés, prostitution, manque de services de base, etc. Cependant, pour beaucoup de gens, quitter leur pays d'origine est la seule option qui leur reste lorsqu'il n'y a pas d'emplois, qu'il y a des guerres ou qu'ils sont persécutés pour des raisons politiques ou autres.
Nous avons réfléchi au problème actuel de la migration. N'oublions pas que l'un des piliers du judéo-christianisme est l'attention portée aux étrangers: « Vous ne devez pas maltraiter ou exploiter les étrangers installés chez vous ; rappelez vous que vous étiez aussi des étrangers en pays d'Egypte. » (Exode 22, 20). “Venez, les bénis de mon Père (…) Car j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli” (Matthieu 25, 35).
D'autre part, et compte tenu de la nature interdisciplinaire de notre Association, nous avons pu aborder le problème de ce que signifie être "étranger" sous différents angles: psychanalytique, théologique, philosophique et anthropologique, ou différents sciences humaines Etre étranger dans le monde, être étranger pour nous-mêmes, culturellement, religieusement, etc.